Je ne suis pas Caroline Ingalls et notre petite maison, bien qu'entourée de prairies, est située sur une colline où il ne fait pas toujours bon vivre.

Les saisons s'y succèdent avec leurs couleurs, les joies qu'elles nous apportent mais aussi l'éloignement de la civilisation, la rigueur des hivers froids, de la neige qui nous isole un peu plus, du vent qui, chaque automne, plie quelque arbre; la sécheresse de l'été qui brûle l'herbe et transforme la pelouse en une masse sèche où  bruissent nos pas! Au printemps mille couleurs renaissent et nous enchantent.

Malgré ou à cause de cela, nous profitons de ce que la nature nous donne et le net nous offre la possibilité de sortir de l'isolement.

Il n'y a pas d'âge pour apprendre dit-on : voilà pourquoi je me lance dans cette aventure en espérant pouvoir intéresser quelques lecteurs(trices)

                        

En automne la nature se pare de couleurs chaudes comme pour compenser le froid qui arrive.

 

Puis la neige recouvre tout de son blanc manteau.

Mais toujours le printemps renaît.